Younes Fennich

« Younes Fennich fait partie de ces Marocains qui se sont brûlés les doigts en voulant combattre un système. Auteur de nombreux “J’accuse”, ce caïd de Fès a fini par tomber. »  Extrait de Tel Quel du 15 Août 2011


Ex-Caid, militant, prônant haut et fort la corruptibilité des organismes gouvernementaux au Maroc, Younes Fennich ne cesse de  faire couler de l’encre sur son vécu.

Mise au placard par ses supérieurs, suite à la publication de plusieurs livres critiquant le système et sa corruptibilité. Younes Fennich, continue de mener une vie du moins « paisible » chez ses parents en attendant inlassablement jusqu’à nos jours, un verdict …Un dénouement à sa situation.

Caïd par hasard:

Suite à l’obtention de sa licence en droit, Younes Fennich s’inscrit au concours de l’école nationale d’administration publique. Une inscription venu par hasard et sans trop s’y attendre, il réussi l’épreuve !

« …Je m’y inscris sans trop savoir de quoi il s’agissait, je ne le saurai que quelques jours avant l’examen pour lequel je ne me prépare même pas. Je n’y crois pas trop sachant qu’il y a près de 12 000 candidatures pour une soixantaine de places seulement. «  explique t-il.**

En effet, il eu accès à l’école des cadres à Kénitra et était destiné à un poste de Caïd.

Suite à sa sortie de l’école des cadres, Younes Fennich était promu Caïd de tout un arrondissement à Fès, une 1ère pour un cadre fraîchement formé !

Le parcours de combattant:

Une fois atterrit à Fès, il jouit de pas mal d’avantages: appartement de fonction, voiture de fonction et un bon salaire. mais cela n’empêche qu’il ne manquait pas d’intégrité dans son travail…C’est ainsi que le fameux parcours de combattant commença. Younes Fennich gagnant de plus en plus de notoriété et se faisant connaitre par son incorruptibilité s’est fait rapidement des ennemis.

En effet, allant à l’encontre des intérêts des autorités locales, il sentit un mauvais coup se préparer. C’est ainsi que lui vena l’idée de publier un livre critiquant le système et sa corruptibilité, s’inspirant de sa propre expérience.

“Même si beaucoup se sont reconnus dans ce livre, le but n’était pas de régler des comptes mais surtout de dénoncer un système”, explique-t-il.**

Publications:

Il publia quelque centaines d’exemplaires du livre : Ali Baba et les quarante menteurs, qui ne manqua pas de faire fureur auprès de son supérieur. Assurément, il fût non pas congédié mais gentiment mise au placard avec en prime un salaire de 2500 dh au lieu des 9000 dh qu’il touchait autant que Caïd.

Un second livre Le délit de Vérité, dénonce la vérité mensongère du dit système en pointant du doigt les VRAI anticonformistes.

Il nous dévoile ainsi une vérité flagrante: l ‘adhérence à la conformité est égale à un mariage entre intérêt du peuple et intérêt personnel (Corruption).

En bref: L’adhérence au mensonge = Conformisme.

Younes Fennich Aujourdhui:

Il milite toujours pour sa cause, il s’est vu également refuser sa demande d’admission à l’Institut national d’urbanisme et d’aménagement. Celui ci ne lui manquait qu’une autorisation écrite de la part du ministère, chose qu’on lui refusa !

Pris au piège, Younes Fennich a vécu également un divorce difficile et vis actuellement à Salé avec ses parents.

Une fin du moins dramatique pour un Ex-Caid décrit comme « trop » honnête !

**Extrait de Tel Quel du 15 Août 2011
Publicités

6 réflexions sur “Younes Fennich

  1. N B

    Pourquoi il faut bien lire le Complot de Younes Fennich

    Qui a lu Complot pacifique contre le sous développement l’a sûrement trouvé prémonitoire. En tout cas l’auteur y déclare qu’il s’agit d’un travail artistique littéraire et scientifique comme s’il voulait avertir ses lecteurs qu’il ne faudrait pas se contenter d’une lecture superficielle de son livre.

    Le 14.01.2008, dans les pages 172 et 173 l’auteur écrit : « Les services d’espionages des terroristes sionistes sont dans le brouillard… », et on a vu comment la révolte en Tunisie a été imprévisible… Dans la page 178, en date du 23.01 2009, on trouve : » Le peuple musulman finira par bouger… », or il a bougé ce peuple comme prévu, le printemps arabe… Et dans la page 179, le 23.01.2009, l’auteur est direct et clair : » Une certaine révolution se fera de toute façon et elle semble imminente…Il vaut mieux qu’elle soit initiée et entreprise par les gouvernants… », touché coulé !: Le printemps arabe… En page 165, le 09.01.2009, l’auteur affirme sans détours : « Loin du front où se déroule l’agression contre l’humanité, du fond du royaume du Maroc -et ailleurs- le travail de fond se prépare. Les choses s’éclaircissent et et la pensée efficace concrète progresse à pas de géants en véritable force tranquille sûre, sereine, inébranlable…Les hommes qui comptent s’activent et préparent la grande victoire finale avec stratégie politique hautement professionnelle et lucidité aveuglante…Les services d’espionnage de l’entité terroriste sionniste  »israël » n’y voient et n’y verront que du feu. L’action est en route. Cette fois, les juifs sionistes terroristes ont trouvé leurs maîtres…Cette fois, les sionistes n’ont pas pour ennemi des hommes mais une pensée déjà déployée et parachevée, à leur insu, parce que pendant qu’ils étaient entrain de réfléchir à la façon la plus efficace de tuer le maximum de musulmans, les maîtres musulmans achevaient leur plan…Et aujourd’hui, les sionistes n’y peuvent plus rien. », c’est sûrement vrai aussi…

    L’auteur dit aussi : « Les musulmans pensent que leur sort est entre les mains des musulmans d’Egypte…quelques 80 millions qui vivent dans des conditions de crise économique des plus rudes associées à la crise de conscience gravissime des égyptiens dont le gouvernement n’a pas encore ouvert Rafah et n’a pas encore reconstruit certains tunnels démolis… », et on a vu comment la révolte est intervenue en Egypte…
    Le 23.11.2008, en page 140, l’auteur écrit : « L’opposition efficace aujourd’hui est celle menée à titre individuel, par tout un chacun, toute une jeunesse marocaine brillante, instruite, clairvoyante. Des jeunes qui ne veulent pas être ministrables. Des jeunes qui ne postulent à aucun poste étatique de choix. Des jeunes qui œuvrent dans le secteur privé au Maroc ou ailleurs…Des jeunes qui n’ont pas besoin de l’Etat pour vivre, pour s’affirmer…Des jeunes qui ont de la personnalité…Des jeunes forts, très décidés et au fait des nouvelles technologies de la communication qu’ils maîtrisent…Des jeunes qui ont un rêve pour la première fois dans l’histoire du Maroc post indépendance. Ce rêve de pouvoir, un jour, être digne au Maroc. Cette opposition efficace aujourd’hui ne pourra en aucun cas être vaincue…Il suffit d’ouvrir les yeux pour en être convaincu. », et on a vu comment les jeunes en Egypte, en Tunisie et au Maroc se sont rassemblés sur facebook …

    Dans la page 187, le 31.01.2009, l’auteur écrit : » une fois la révolte générale et généralisée provoquée, un certain occident y verra plus clair … » et dans la même page : » un certain occident pense désormais que seule la provocation frontale des masses populaires musulmanes finira par faire éclater certaines choses pour que d’autres choses soient plus claires une fois les cartes politiques totalement chamboulées… », mais c’est dans la page 560, en date 04.01.2011, que l’auteur fait mouche notamment quand il écrit : » La lecture globale des évènements et des réactions populaires et des élites donne la certitude que les Marocains sont parfaitement aptes au développement mais semblent attendre un déclic, un facteur déclenchant appelé à intervenir à tout moment, d’un instant à l’autre. », et quelques jours après il y a eu Bouazizi et le déclenchement du printemps arabe…Mais avant, l’auteur avait bien prévenu le pouvoir en Egypte notamment dans la page 545, le 26.10.2010, où il écrit : « Avec l’interdiction de la chaîne Alnas l’Egypte s’isole à tel point que tous les uns et tous les autres, sans exception aucune, la trouveront bientôt affreusement laide. Car avec l’interdiction de la chaîne Alnas l’équilibre est faussé et la société finira par se constituer en un seul bloc mécontent, très mécontent… »,et on a assisté à la suite, à la révolte générale, et on assiste aujourd’hui au procès de Moubarak…

    Mais là où l’auteur se dépasse c’est lorsqu’il explique tout naturellement dans la page 507, le 04.08.2010, que : » c’est comme si une partie de poker menteur organisée et imposée par l’occident était finie, et que » ce dernier voulait désormais mélanger les cartes et changer le jeu, après avoir, malgrè tout, perdu la partie, au risque de sacrifier ses alliés d’hier… » et on a vu comment Moubarak, Benali et Kaddafi ont été lâchés par l’occident…

    Dans la page 266 enfin, le 29.07.2009, l’auteur avertit : « Le Peuple marocain est un peuple respectueux de ses dirigeants certes, mais la question serait de savoir jusqu’à quand ce peuple patienterait… ? Attention ! Mesdames et messieurs, le Peuple n’est pas mort ! Doit-on le répéter… ? », un avertissement parfaitement valable ces jours-ci, en septembre 2011… tout comme l’auteur avait bien averti en page 267 que : « quelque soit le degré de passivité apparente du Peuple, le bon Dieu fera réagir le Peuple et le guidera…Grave erreur que de croire qu’un soulèvement général ne peut provenir que de mouvements ou d’associations politiques organisés…Erreur ! Les croyants savent que l’avenir sera plein d’enseignements… », et cet avenir a effectivement été plein d’enseignements jusque là… Et pour finir, dans la page 444, le 02.05.2010, l’auteur écrit : « C’est donc pour bientôt la vraie révolution. »

    Complot pacifique contre le sous développement est un livre merveilleux, un plaisir de lecture plein d’enseignements capitaux écrit dans un style magique, celui de son auteur Younes Fennich.

    • Je vous remercie infiniment de cette intervention. Ce fut un vrai plaisir de lire ces extraits, notamment d’observer l’analyse pertinente qu’à fait Fennich dans son ouvrage.

      Je ne dirais pas qu’il s’agit d’une vision prémonitoires des faits, surtout que bien d’autres Personnalités, Da3iya (Je cite de passage Chaikh Omrane Houssein) ont prédis un avenir assez mouvementé dans les pays du moyen orient et le monde arabe en règle générale.

      J’estime qu’il s’agit plus d’une étude minutieuse des faits (qui a duré des années et qui dure toujours au jour d’aujourd’hui) … Ce qui se passe actuellement est une évidence pour ces intellectuels !

      Je me pencherais bien sur son ouvrage avec curiosité.

      Merci.

  2. Je suis d’accord, il s’agit d’analyses d’abord et avant tout. Mais j’ajoute quand même que dans la page 433 dans le titre Taza avant Gaza l’auteur du Complot pacifique dit: « …Ensuite, dix sept jours suffiront pour rappeler aux gens leur devoir … » Or dix sept jours ont suffit pour faire tomber Ben Ali, et dix huit pour faire tomber Moubarak.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s